06/05/2012

Des catastrophes naturelles à l'origine de la résurgence d’espèces disparues

Les catastrophes naturelles peuvent avoir de surprenantes conséquences positives, comme la résurgence de certains habitats naturels et des espèces disparues qu'ils abritaient. Un étrange phénomène expliqué par des chercheurs chiliens et américains l'ayant observé sur plusieurs plages chiliennes.

Les catastrophes naturelles ne sont pas toujours seulement dramatiques. Elles ont dans certains cas des effets positifs, affirme une équipe de chercheurs chiliens et américains. Parmi ces conséquences inattendues, la résurgence d'habitats et d’espèces considérées comme disparues. Dans leur étude publiée par PLoS One, les scientifiques expliquent avoir constaté ce phénomène au Chili, après un violent tremblement de terre de magnitude 8,8 suivi d'un tsunami, survenus le 27 février 2010.

Les chercheurs ont étudié les impacts de cette catastrophe sur les plages de la région frappée. "Comme prévu, nous avons vu une forte mortalité de la vie dans la zone de balancement des marées sur les plages et les rivages rocheux, mais la reprise écologique sur certains de nos sites a été remarquable" souligne Jenifer Dugan, une biologiste ayant participé à ces travaux. "Les plantes reviennent dans des endroits où il n'y a plus de végétation, autant que nous le savons, depuis longtemps. Le tremblement de terre a recréé des plages de sable disparues" précise-t-il cité par l'AFP.

Si les populations de petits poissons et de crustacés ont été dévastées par le tsunami, la catastrophe a eu pour effet d'étendre la surface de certaines plages en apportant du limon et en faisant émerger les fonds infralittoraux, ces parties du littoral presque constamment immergées à l'exception de leur frange supérieure émergeant parfois lors d'importantes marées basses de vives eaux. Après le tsunami du 27 janvier 2010, flore et faune disparues suite à la construction de digues sont réapparues très vite.

"Nous savions que les digues causaient le déclin des plages de sable fin et de la diversité biologique" affirme Eduardo Jaramillo, le principal auteur de l’étude qui selon lui "confirme et fait apparaître certains effets inattendus des tsunamis". Un phénomène "très important à prendre en compte car 80% des côtes du monde sont des plages de sable" souligne-t-il.

http://www.maxisciences.com/catastrophe-naturelle/des-cat...

08:28 Écrit par Junior dans Séisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

06/02/2012

Un puissant séisme frappe les Philippines, 43 morts


un-seisme-3899190igwqe.jpgUn séisme de magnitude 6,8 s'est produit lundi au centre de l'archipel des Philippines, causant des scènes de panique et tuant au moins 43 personnes, ont annoncé les autorités.

La secousse s'est produite à une profondeur de 46 kilomètres, à la mi-journée heure locale. L'épicentre se situe sous la mer, entre les îles très peuplées de Negros et de Cebu, à 70 km au nord de la ville de Dumaguete (Negros), selon l'Institut de géophysique américain (USGS).

Le centre anti-tsunami pour le Pacifique, basé à Hawaï, a indiqué qu'il n'y avait pas de danger d'un tsunami dévastateur. Mais il a relevé son niveau d'alerte et demandé à la population à Negros de «s'éloigner des plages et de rester attentive» quant au niveau de la mer.

«Un enfant a été écrasé par un mur qui s'est effondré dans le centre de Negros», a déclaré Benito Ramos, chef du Bureau de la défense civile.

La secousse a brisé des fenêtres et causé des fissures sur les murs des bâtiments dans les villes de Cebu (île de Cebu) et San Carlos (île de Negros), mais aucune structure ne s'est effondrée, selon les premières informations, a-t-il rapporté.

Des habitants contactés sur place et des sismologues ont indiqué que les gens avaient paniqué mais qu'il n'y avait pas d'information sur des destructions importantes.

Samedi, un séisme de magnitude 6 avait été enregistré au large de la côte est de l'archipel, près de l'île de Samar (nord-est de Cebu et Negros).

Les Philippines, archipel composé de plus de 7 000 îles, sont situées sur la «Ceinture de feu» du Pacifique, où des plaques tectoniques se rencontrent, provoquant de fréquentes activités sismiques et volcaniques.

(AFP)

17:01 Écrit par Junior dans Séisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

02/01/2012

New-Zeland: Christchurch secouée par 9 séismes en 48 heures !

Une série de tremblements de terre a secoué dimanche la ville de Christchurch, en Nouvelle Zélande

 

christchurch.pngPas moins de neuf séismes ont été mesurés, dont deux supérieurs à 5 sur l'échelle de Richter.

 

Aucun dégât ni aucune victimes n'ont été déclaré. Dix mille foyers ont toutefois été privés de courant pendant quelques heures.

 

Plus de 180 personnes avaient perdu la vie en février dernier lors d'un important séisme. Une secousse avait déjà surpris les habitants de Christchurch avant Noël.

 

Source © AP/Nature Alerte

14:23 Écrit par Junior dans Séisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

23/12/2011

Deux puissants séismes de 5,8 secouent la Nouvelle-Zélande

zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz.gifUn séisme de magnitude 5,8 s’est produit vendredi à Christchurch, dans le sud de la Nouvelle-Zélande, une heure après une secousse de même intensité qui a jeté dans la rue les habitants de cette ville partiellement détruite en février par un tremblement de terre majeur, ont annoncé les sismologues.

Le séisme a entraîné l’évacuation des immeubles de la ville, ont indiqué des résidents.

La première secousse a été ressentie à 13H58 locales et localisée à une profondeur de huit kilomètres.

La secousse a été enregistrée à 15H18 locales, à une profondeur de 4 km.

Pris de panique les habitants sont descendus dans la rue alors que le séisme était suivi de quatre fortes répliques, ont affirmé les médias.

La télévision a annoncé que l’aéroport international avait été fermé, tandis que les communications téléphoniques et l’alimentation en électricité ont été coupées, selon la police.

Les sismologues avaient averti le mois dernier de l’imminence d’un nouveau séisme à Christchurch.

La ville avait été partiellement détruite en février par un séisme de magnitude 6,3 qui avait tué 181 personnes.

 

Source: L'éveil201

08:05 Écrit par Junior dans Séisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

12/12/2011

Il faut évacuer le Cachemire !

Prévisions américain d'un méga séisme imminent au Cachemire

 


2005_Pakistan_earthquake.pngPhoto: Le séisme de 2005 au Cachemire 
 Srinagar, 10 déc (IANS)

Elle est comme la prophétie apocalyptique de la vallée du Cachemire. Un débat intense a suivi samedi, suite aux prédictions d'un sismologue américain d'un tremblement de terre d'une ampleur-9.
Les journaux locaux ont publié des articles en première page sur Roger Bilham de l'Université du Colorado prédire un séisme majeur au Cachemire qui pourraient déclencher des glissements de terrain qui aurait du barrage de la rivière Jhelum et de plonger dans la vallée sous l'eau.
La prédiction a également dit que, une fois libérés, les eaux causerait de graves inondations au Pakistan.
"Les deux nations devraient élaborer un plan de coopération pour faire face aux conséquences d'un mega séisme au Cachemire," conseille l'étude Bilham.
Le professeur américain a déclaré que son nouveau système de positionnement global (GPS) des lectures données révèlent le mouvement progressif de roches dans les montagnes au nord de la vallée du Zanskar, et que les estimations antérieures du séisme maximal possible dans la région ont été faibles.
Dans ses prévisions apocalyptiques typique, l'étude met en garde: «La zone serait la rupture lors d'un séisme se produit finalement le séisme serait de 200 kilomètres de large, contre 80 km prédit plus tôt.".
"La zone engloberait la vallée du Cachemire, y compris la ville de Srinagar avec ses 1,5 million d'habitants forte,« il dit.
«Si le glissement se produit sur une longueur de 300 km, comme cela est possible, un séisme de magnitude méga-9 est susceptible de se produire. Etant donné les codes du bâtiment et de la population dans la région, cela pourrait signifier un péage mort de 300.000 personnes", ajoute l'étude .
Bilham a toutefois mis aucun calendrier pour ses prédictions.
M.I. Bhat, un géologue senior locale, dit IANS: "Comme Bilham a dit, plus tôt nous avons cru que la vallée du Cachemire a été vulnérable à la destruction des tremblements de terre générés le long de la chaîne de Pir Panchal de montagne Mais avec la disponibilité des données GPS de la région, il est. maintenant évident que le côté nord de la vallée est plus vulnérable à la génération tremblement de terre que la chaîne de Pir Panchal. "
Le Cachemire moyen, incapable de comprendre les données scientifiques, est fortement perturbé par les rapports.
"Ce serait la fin du monde pour nous si ce que le sismologue américain a déclaré arriverait", a déclaré Bashir Ahmad guerre, un vétérinaire à la retraite ici.
D'autres sections locales sont peut-être pas tant philosophique que la guerre. La publication de la prévision effrayante les a secoué.
"Nous ne pouvons attendre que notre destin se passer comme il est ordonné. Cachemire a toujours été dévastée par des tremblements de terre dans le passé", a déclaré Mehraj-ud-din, un vendeur de fruits dans le secteur du chemin de résidence de Srinagar.
A déclaré Javaid Shah, rédacteur d'un journal local: «Comment quelqu'un peut-il échapper à la catastrophe si elle va réellement se produire."
Que ses prévisions apocalyptiques se réalise ou non, le sismologue américain d'étude est devenu un sujet de discussion chaude au Cachemire.
Plus de 40.000 personnes ont été tuées à travers la Ligne de Contrôle (LOC) au Cachemire administrée par le Pakistan et les parties du Cachemire dans un séisme de magnitude 7,9 sur l'échelle de Richter en 2005.

Source 

17:55 Écrit par Junior dans Séisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

08/11/2011

USA, des tremblements de terre mystérieux secouent l'Oklahoma

 

oklaom.jpg Un tremblement de terre de magnitude 5,6 a secoué samedi soir le centre de l'Oklahoma (centre des États-Unis), une puissance record pour cette région très stable au niveau sismique, et qui reste un véritable mystère pour les experts. 

Une première secousse de 4,7 sur l'échelle de magnitude du moment s'était produite dans la matinée. Les autorités ont fait part de dégâts matériels mais d'aucune victime.

L'épicentre du tremblement de terre, qui s'est produit à 21h53, était situé à six kilomètres à l'est de la localité de Sparks à une profondeur de 5 km.

La première secousse s'est produite à 2h12 (3h12, heure de Montréal samedi) à 9 km au nord de la ville de Prague.

Selon l'USGS, le séisme le plus puissant enregistré auparavant dans cet État remonte à 1952 avec une magnitude de 5,5.

Les services d'urgence du comté de Lincoln ont indiqué qu'il y avait des dégâts significatifs sans en préciser clairement l'étendue, selon la chaîne de télévision locale KJRH.

Cité par le quotidien The Tulsa World, le responsable de ces services d'urgence, Joey Wakefield, a mentionné des déformations de la chaussée sur des portions d'une autoroute et l'effondrement d'une cheminée d'une maison de deux étages près de la ville de Prague. D'autres bâtiments ont aussi subi des dommages, selon lui. «Cela a été un assez mauvais petit tremblement de terre», a-t-il déclaré.

Le quotidien d'Oklahoma City, principale ville de l'État, située à 72 km de l'épicentre du séisme, a précisé que la deuxième secousse avait été ressentie jusqu'au nord du Texas.

Une forte secousse a aussi été ressentie à Kansas City à plus de 570 km.

Selon le journal, citant le porte-parole des services d'urgence de l'Oklahoma, aucun blessé ne leur a été signalé.

Mais de nombreux habitants de la zone touchée ont eu une grande frayeur.

«Un tableau près du téléviseur s'est décroché du mur et nous avons sursauté, car nous avons alors cru que quelque chose avait heurté la maison», a raconté au journal The Oklahoman, Noeh Morales, un résident d'Oklahoma City.

«C'était comme un grondement et je n'avais jamais entendu quelque chose d'aussi fort».

Hier et aujourd'hui encore des secousses se sont faites ressentir, toujours aussi mystérieusement

Pour remédier aux limitations de l'échelle de Richter, les sismologues, en particulier américains, ont recours à l'échelle dite «de magnitude de moment». Conçue en 1977, elle mesure l'énergie dégagée par un tremblement de terre.





_________________________________________________________________________________________

 De très nombreux séismes secouent l'Oklahoma depuis quelques temps et sont présentés dans les médias américains comme totalement mystérieux . Pourtant un rapport de l'USGS devrait normalement totalement les éclairer...Vous avez dit langue de bois?...m'enfin!!!

Après que la presse anglaise est rendu public, il y a deux semaines, que la technique dite de "fracturation hydraulique" utilisée dans l'extraction et de gaz de schiste soit probablement la cause de 2 tremblements de terre inexpliqués en Angleterre il y a quelques mois, c'est maintenant la prestigieuse agence américaine USGS qui nous fait d'étranges révélations.

En effet l'agence USGS de l’Oklahoma vient de publier un rapport troublant que vous pouvez consulter ici ,  qui révèle que les techniques de fracturations hydrauliques employées par les sociétés d'extraction du gaz de schiste en Oklahoma en Janvier 2011 semblent être liées à plus de 50 tremblements de terre constatés dans ce même mois dans l'état .

C'est après la plainte de quelques résidents affirmant avoir ressentis des tremblement de terre qu'une enquête a été investi par l'USGS dans la région.

Les enquêteurs ont en effet constaté que plus 50 petits séismes ont effectivement été enregistrés, allant de l'ampleur de 1,0 à 2,8 sur l’échelle de richter, et plus encore, ce rapport constate que l'essentiel des secousses ressenties se sont produites à moins de 3,5 km de "Eola terrain" où des opérations de fracturations hydrauliques étaient en cours. (....tiens donc....)

Bref même si le mystère s'épaissit de jour en jour, la langue de bois elle atteint la perfection.
Source: nature alerte
http://www.wikistrike.com/article-usa-des-tremblements-de...

20:28 Écrit par Junior dans Séisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

24/10/2011

239 morts et 1.300 blessés suite au séisme en Turquie

media_xl_4432290.jpg

 

Le puissant séisme qui a frappé dimanche la province orientale turque de Van, proche de l'Iran et de l'Irak, a fait, selon un dernier bilan, 239 morts et 1.300 blessés, et lundi matin les secouristes étaient à la recherche de survivants dans les décombres.

© reuters
© reuters
© afp
© epa
© epa
© afp
© epa
© afp
© epa
© afp
© epa

Selon un dernier bilan présenté lundi par le vice-Premier ministre turc Besir Atalay, le séisme a fait 239 morts et environ 1.300 blessés. 

Un précédent bilan provisoire donné peu auparavant par la direction officielle des situations d'urgence faisait état de 213 morts et de 1.150 blessés. 

970 bâtiments écroulés
Le dernier bilan de la direction officielle des situations d'urgence fait état de 970 bâtiments écroulés dans la zone du sinistre. 

Les décès se sont surtout produits dans la ville de Van, chef-lieu de la province du même nom, et le district d'Ercis, zone la plus ravagée. 

Magnitude de 7,2 
Le séisme d'une magnitude de 7,2 est le plus puissant survenu ces dernières années en Turquie, en proie régulièrement à des séismes.

A Ercis, agglomération de près de 100.000 habitants, un photographe de l'AFP a vu des dégâts massifs. Nombre d'habitants ont quitté la ville privée d'électricité et d'eau. 

Nuit glaciale
Dans les villes de Van et d'Ercis, les plus proches du lieu de l'épicentre, les sauveteurs s'efforçaient d'aider de possibles survivants au milieu des décombres. Ils ont travaillé toute la nuit, dans un froid glacial, à la lumière de torches ou de générateurs, pendant que des rescapés campaient au mieux sous des tentes, voire à la belle étoile. 

Et le mercure ne devrait pas dépasser 2° la nuit prochaine. 

Chiens renifleurs
Le Croissant-Rouge a dressé des tentes dans cette ville et distribué des vivres. 

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, qui doit réunir lundi son gouvernement, a visité cette ville dans la nuit de dimanche à lundi pour mesurer l'ampleur des dégâts. 

L'organisation des secours semblait plus efficace par rapport aux précédents séismes. Des centaines de secouristes accompagnés de chiens renifleurs tentaient près de 24 heures après la violente secousse de retrouver des survivants. 

Normes pas respectées
Ce sont généralement les immeubles de plusieurs étages qui ont été rasés au sol tandis que les habitations d'un seul étage sont restés intacts. 

Ahmet Yakut de l'Université technique du Moyen-Orient (Odtü) à Ankara, a expliqué cette situation par le fait que les normes sismiques de construction n'étaient pas respectées. "Chaque étage réduit la résistance d'un immeuble lorsque celui-ci n'est pas parasismique", a-t-il souligné sur la chaîne privée NTV, déplorant aussi le manque de contrôles de la part des autorités locales. (belga)

 

Source : 7s7.be

24/10/11 05h35

15:29 Écrit par Junior dans Séisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

23/10/2011

Violent séisme en Turquie: plus de 1000 morts redoutés

© reuters

 

W  - Avant de lire l'article, souvenez-vous d'avant-hier soir, le magnétomètre avait alors connu un trou noir de 5 heures ! Nous pensons que le séisme tombe étrangement à point nommé, à la frontière avec l'Iran, et alors que Kadhafi (ok) n'est plus.-  S 

 magnétomètre

Le centre sismologique turc Kandilli prévoit la mort de plus 1.000 personnes à la suite du séisme qui s'est produit dimanche en Turquie, a-t-il indiqué dimanche lors d'une conférence de presse diffusée par la télévision turque.

© reuters
© reuters

Le tremblement de terre de magnitude 7,3 selon l'institut américain de géophysique USGS s'est produit dans la province turque de Van (est), proche de la frontière iranienne.

Plusieurs maisons se sont effondrées a, de son côté, rapporté l'agence de presse Anatolie, soulignant que les répliques se poursuivaient. Le séisme a aussi été ressenti dans les provinces voisines, selon les médias. 

Un tremblement de terre de magnitude 7,7 est susceptible de provoquer de substantiels dégâts en Turquie, où de nombreuses habitations ont été construites sans que les normes établies soient respectées. 

La Turquie, qui est traversée par plusieurs failles, connaît de fréquents séismes. Deux forts tremblements de terre dans les régions très peuplées et industrialisées du nord-ouest du pays avaient fait environ 20.000 morts, en août et novembre 1999, et les experts s'accordent sur le fait que la région d'Istanbul est menacée d'un fort séisme. En 1970, un séisme avait fait plus de 1.000 morts dans la province de Kütahya (nord-ouest). (afp)

23/10/11 13h16


19:43 Écrit par Junior dans Séisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

22/10/2011

De nombreux séismes à travers le monde

Série de séismes signalés à travers le monde

 

  

 

21 octobre 2011 - SAN FRANCISCO, CA

 

Une série de tremblements de terre a secoué les maisons et les entreprises dans la baie de San Francisco jeudi.
Le premier séisme, d'une magnitude de 4,0 selon le United States Geological Survey, a frappé à 14h41 heure locale à environ 3 km (2 miles) au sud de Berkeley.
Une réplique d'une grandeur de 3,8 centré à 1.60 km (1 mile) de Berkeley a suivi plus de 5 h

plus tard à 20h16, les responsables USGS estiment que plus de 4 millions d'habitants de la Bay Area ont senti les tremblements de terre, avec les pires secousses influent de la région de East Bay.
Berkeley et Oakland la police à la fois ont signalé aucun dommage, si nombreux dans la région a pris aux médias sociaux en indiquant que leurs plats ont été secoué.
Bay Area Rapid Transit les trains ont été retardés d'environ 15 minutes après chaque séisme alors que les travailleurs ont examiné l'intégrité du système.
Aucun dommage n'a été constaté.
Les tremblements de terre survenus le long de la faille de Hayward, situé le long de la base de l'ouest des collines sur la rive est de la baie de San Francisco.
Depuis les secousses ont été centrées sur une ligne de faille active, les responsables de l'USGS avertissent qu'il pourrait y avoir des répliques supplémentaires dans les jours et les mois à venir.
Les tremblements de terre viennent presque à 22 ans jour pour jour après le séisme de Loma Prieta a secoué la Bay Area, le 17 octobre 1989. Accuweather


 

INDE

 

 

Un séisme de magnitude 5,3 sur l'échelle de Richter avec un quartier de Junagadh secoué le Gujarat, jeudi soir, avec des tremblements ressentis à travers l'état et dans certaines parties de Mumbai ainsi.
Les gens couraient hors de leurs maisons dans le Saurashtra et de quelques appartements à Ahmedabad.
Plus de 10 personnes ont été blessées dans Junagadh district.
Le séisme a été ressenti autour de 22h48 et a été centré sur 20 km au sud-est de Sasan Gir près Vanthali ville de Junagadh district. 
Il a duré environ 25 secondes.
Le United States Geological Survey a enregistré le séisme d'une magnitude de 5et déclaré qu'il était de 15,5 km de profondeur, situé à 21.181 ° N et 70,540 ° E.
Les blessures ont été signalés dans les villages autour de Gir.
Un porte-parole du service d'ambulance GVK EMRI 108 a confirmé 7 blessés par l'effondrement du mur.
Il n'y avait pas de morts, et tous les blessés ont été transférés à l'hôpital. 
3 personnes ont été blessées dans la ville Talala quand ils ont sauté du premier étage d'un immeuble dans une hâte de sortir de leurs maisons.
Une femme qui travaille comme ouvrière à la ferme de la maison d'Vaju Ganda au Khamba village de Talala taluka a été gravement blessé quand elle a sauté du premier étage.
La maison d'une Uma Kanna dans Maliya Hatina aussi aurait été effondré.
Tous les 5 membres de la famille ont couru en toute sécurité.
Presque tous les résidents de la ville Vanthali sont sortis dehors.
Avec des souvenirs du séisme destructeur de 2001, les gens étaient trop effrayés pour rentrer à l'intérieur. Express en Inde


 

JAPON 

 

Un séisme de magnitude 6,1 profond a frappé la région d'Hokkaido du Japon aujourd'hui, à une profondeur d'environ 185 km (115 miles).
L'épicentre du séisme était de 17 km (10 miles) au Nord-Est de Asahikawa, au Japon et 941 km (584 miles) Nord, Nord-Est de Tokyo, Japon.
On ne signale pas de dégâts.

The extinction protocol

 

 

 

ITALIE

Untitled6.jpg

Au moins 10 tremblements de terre ont été enregistrés dans le nord-ouest en Italie jeudi, selon le Centre Sismologique Euro-Méditerranéen (CSEM).

 

 

Le plus grand des tremblements de terre mesuré  4,2 de magnitude (mb) sur l'échelle de Richter et s'est produit à 08h11 heure locale (00h11 HAE) à une profondeur de 10 km.

L'épicentre était situé dans le Parc Naturel Régional Aveto, à environ 5 km au nord de Borzonasca (pop 2046), à 16 km au nord-est de Chiavari (pop 27 865), et 39 km à l'est de Gênes (pop 601 951).

C' était le plus fort séisme à frapper l'Italie du nord, depuis un séisme de magnitude 4,3 le 25 Juillet dernier.

Les 9 autres tremblements enregistrés ce jeudi variait entre 2,2 et 3,4 de magnitude. Le séisme le plus important à frapper la région ces dernières années est survenu le 23 Décembre 2008, quand un séisme a été enregistré à 5,4 d'ampleur WNW de Gênes et de Parme SW.

Auparavant, un séisme de 5,4 a frappé le nord de Vérone, le 24 Novembre 2004. OIV 

Alpide_Belt.jpg 

La ceinture Alpide

Après l'Anneau de Feu du Pacifique, c' est la 2e région la plus sismique en activité dans le monde, avec 17% des plus grands séismes dans le monde qui surviennent dans ou le long de sa périphérie.
La récente série de tremblements de terre dans le nord de l'Italie, le Sikkim en Inde, en Chine occidentale, l'Iran, la mer de Banda, et à proximité du panache de magma de Java , observée sur l'image nous montre le glissement des plaques Source: Le protocole d'extinction

 

 

 

NOUVELLE-ZELANDE

Puissant séisme de M7,4 à proximité des îles Kermadec en Nouvelle Zélande

 

21 octobre 2011

 


185_-30_smallglobe.gif

 – KERMADEC –  Un puissant séisme de magnitude 7,4(rétrogradé de 7,6) a secoué les îles Kermadec en Nouvelle-Zélande tôt samedi matin à une profondeur de 39.8 km (24,7 miles), a déclaré le centre de surveillance géologique  des États-Unis . L'épicentre du séisme a frappé le plancher océanique  à 180 km (112 miles) E (79 °) de Raoul Island, Kermadec Islands  et 870 km (541 miles) de Nuku'alofa, Tonga.Une alerte au tsunami a été émis puis annulé

09:57 Écrit par Junior dans Séisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

21/10/2011

El Hierro se réveille, Météo France met en place la vigilance "vagues-submersion"

thumb-la-vigilance-meteo---comment-ca-marche--3333.gifAprès la neige, les avalanches, les vents violents, les canicules ou la pluie, Météo France ajoute un domaine sur lequel elle veille dorénavant: les «vagues-submersion». Depuis le début du mois, sur la carte qu'elle émet chaque jour, un nouveau pictogramme a fait son apparition. Des vagues associées à une bande longeant le littoral, de couleur orange ou rouge, selon le niveau du risque.

Cette nouvelle vigilance est directement liée à Xynthia, cette tempête meurtrière qui avait frappé la façade atlantique en février 2010. Cette nuit-là, un phénomène rarissime s'était produit. La conjonction de la marée, de la surcote et des vagues, tous au maximum de leur effet, avaient provoqué un niveau d'eau exceptionnel, dépassant ou rompant les digues et envahissant les habitations. Un choc et un drame: 50 morts.Dans ses bulletins, Météo France avait donné le bon avertissement concernant les vents violents. En revanche, le phénomène de submersion n'avait pas été suffisamment pris en compte, en l'absence de dispositif de vigilance spécifique.

Désormais, les experts vont donc devoir, 24 heures avant, anticiper ces phénomènes de submersion marine. Pour ce faire, tout un travail préparatoire a été mené. Les spécialistes ont notamment collecté les données historiques sur ces épisodes. Faire parler le passé pour maîtriser l'avenir: cette démarche a permis d'identifier les points sensibles du littoral de chaque département.

Puis, pour calculer les hauteurs d'eau, les experts se préoccupent de trois phénomènes qui en sont la cause: la marée, la surcote et les vagues. Or ces dernières sont directement liées au vent, cet élément dont il faut apprécier la force avec précision. Ainsi, une petite erreur peut fausser les calculs sur la hauteur d'eau. Or à quelques dizaines de centimètres près, les scénarios peuvent être radicalement différents. La vague pourra dépasser la digue, entraînant la vigilance rouge et une possible évacuation de la population. Ou encore la mer restera une menace de moindre importance et la vigilance orange sera décrétée, avec des consignes telles que: «fermez les portes, fenêtres et volets en front de mer.»

Pour analyser le vent, et mis à part son propre dispositif, Météo France dispose de diverses modélisations numériques provenant du Centre européen de prévision météorologique ou du système de prévision britannique. Les spécialistes français retiendront ensuite la plus pertinente en la comparant aux observations par satellite.

Quant à la marée, Météo France travaille avec le Shom, le service hydrographique et océanographique de la marine, spécialiste de l'environnement physique marin. Ce dernier fournit les prédictions de marée officielles les plus à jour et les observations du niveau de la mer en temps réel, par le biais d'un réseau d'observatoires baptisé Ronim. Ces données transmises à Météo France lui permettent de valider ses modèles». Travaillant à partir de simulations numériques, Météo France se sert en effet ensuite de données relatives à l'observation. Une ultime étape pour affiner les résultats simplificateurs de l'ordinateur.

 

Source : catnat.net

14:49 Écrit par Junior dans Séisme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | |

16/10/2011

Volcan El Hierro...une nouvelle île en formation

h-20-2611170-1318331974.jpg

Volcan El Hierro...une nouvelle île en formation!

-L'éruption découverte dans une fissure samedi est située à 2,4 km de la côte et à seulement 150 mètres de profondeur !

-Si l'éruption continue sur l'emplacement actuel pendant une période prolongée, les scientifiques disent qu' « une nouvelle île » verra le jour prochainement. les niveaux d'alertes restent inchangés.

-la zone d'exclusion a été prolongée aujourd'hui d'un km.

Nous devons prier Dieu pour qu'aucune coulée pyroclastique ne soit déclenchée au cours de ces éruptions. Il n'y a cependant aucune raison de craindre de tels éclats violents.

-le gouvernement local de El Hierro a fait une demande d'aide économique et humanitaire à la fois au gouvernement central de Madrid et à l'Union européenne à Bruxelles.

-les images de cendres chaude venant de la surface sont la preuve absolue qu'une éruption se déroule sur les pentes du volcan au-dessous du niveau de la mer. La vidéo ci-dessous a été réalisée par les scientifiques de l'IGN et CISIC tout en survolant la zone affectée par hélicoptère.

 

Source : le pouvoir mondial

12:57 Écrit par Junior dans Séisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |