14/11/2012

Grèce: risque de faillite "très élevé", prévient le ministre des Finances

 

 

fifi.jpgBruxelles (awp/afp) - Le risque que la Grèce tombe en faillite est très élevé, a prévenu mardi le ministre grec des Finances Yannis Stournaras, appelant à prendre en compte les "limites" que peut supporter le pays.

 

"Nous devons faire attention. Je comprends qu'on fasse pression pour que la Grèce mette en oeuvre les mesures demandées en échange de l'aide, mais maintenant le risque d'accident est très élevé", a mis en garde le ministre lors d'une audition devant le Parlement européen à Bruxelles.

 

"Nous résistons de notre mieux, mais il y a des limites que nous ne pourrons pas franchir", a-t-il ajouté.

 

Le ministre craint que les créanciers de la Grèce ne parviennent pas à se mettre d'accord le 20 novembre, date d'un prochain Eurogroupe, sur le déblocage d'une aide financière, bloquée depuis des mois. Sans elle, le pays, au bord de l'asphyxie, risque de se retrouver en cessation de paiement.

 

L'aide comprend une tranche de 31,2 milliards d'euros, gelée depuis juin, ainsi qu'une tranche de 5 milliards qui devait être versée au troisième trimestre. A cela s'ajoute une tranche de 8,3 milliards d'euros prévue pour le quatrième trimestre.

 

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a jugé mardi "logique" de réfléchir à un versement simultané de ces tranches d'aide, à condition toutefois qu'un mécanisme de contrôle soit mis en place pour s'assurer que le programme d'ajustement grec reste dans les clous. Un sujet "sensible" auprès de la population grecque, a-t-il reconnu devant la presse.

 

Source: Romandie

10:22 Écrit par Junior dans l'Euro | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

13/11/2012

Olivier Delamarche : "La dégradation de la France nous pend au nez !"

23:02 Écrit par Junior dans l'Euro | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

06/11/2012

Olivier Delamarche : "Les chiffres aux États-Unis sont catastrophiques !"

20:21 Écrit par Junior dans l'Euro, U S A. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

31/10/2012

Autour d’un café avec Pierre Jovanovic

19:19 Écrit par Junior dans l'Euro, le monde | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Le pouvoir antisocial de l’argent

Entretien avec Etienne Chouard

19:17 Écrit par Junior dans l'Euro, le monde | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Olivier Delamarche : "Le Japon continue dans l’erreur et s’y enfonce"

19:13 Écrit par Junior dans l'Euro | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

08/08/2012

Espagne : des cadenas sur les poubelles pour empêcher la récupération de nourriture

Ou Quand des "ordures" supplantent la "connerie"


La ville de Girone, dans le nord-est de l'Espagne, a installé des cadenas sur les poubelles des supermarchés pour empêcher toute récupération de nourriture

photo-d-illustration_860852_460x306.jpgLa ville de Girone a annoncé mardi avoir installé des cadenas sur les poubelles des supermarchés pour empêcher toute récupération de nourriture.  Ce phénomène a pris de l'ampleur avec l'aggravation de la crise.

La mairie indique avoir pris cette décision en collaboration avec les propriétaires de supermarchés, "face au risque pour la santé que peut comporter la consommation d'aliments jetés dans les conteneurs et l'alarme sociale que cela provoque".

"En ce moment, il n'y a qu'un conteneur devant les supermarchés qui est fermé avec un cadenas et qui contient des aliments dont la date de péremption est dépassée ou en mauvais état, afin d'empêcher qu'ils soient récupérés par des indigents", a déclaré un porte-parole de la ville.

La mairie de Girone a également mis en place un système d'information destiné à diriger les personnes qui en ont besoin "vers un centre de distribution de nourriture pour qu'on leur offre, de manière urgente, un panier d'aliments de base".

Des agents sociaux se tiendront près des conteneurs-poubelles pour informer le public.

La mairie, qui a lancé cette initiative inédite avec trois grands supermarchés, souhaite l'étendre à d'autres grandes surfaces.

 

Source: Sud-Ouest

13:13 Écrit par Junior dans l'Euro | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Olivier Delamarche: on va se faire tondre

Chers moutons, attention à la tondeuse... Ah oui! Gardez un bas de laine...

 

13:12 Écrit par Junior dans l'Euro | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

04/07/2012

Olivier Delamarche : "Les marchés sont en lévitation totale"

23:24 Écrit par Junior dans l'Euro | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Nigel Farage atomise Herman Von Fripouille


 

 

Là Herman von Rompoy n’a pas pu s’ésquiver (grâce au Cpt Anderson, vous avez la version sous titrée in francese, merci à lui). Farage félicite Herman pour le Ne sauvetage de l’Euro, et lui donne même rendez-vous cet été pour une nouvelle explosion de la Zone Euro. Ce qu’il y a de fascinant, c’est son regard (Herman), celui d’un moine fou, un peu comme ceux du film Au Nom de la Rose d’Ecco. Je le verrais bien avec une robe de bure, le regard translucide, torturant les femmes durant l’Inquisition avec le Marteau des Sorcières comme règle de vie. Herman von Rampoy, choisi par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, est en train de torturer 500 millions d’Européens avec un euro trop cher qui conduit tous les pays de la ZE vers le gouffre. Regardez-le bien… Et là, Farage dit à Baroso de ne pas partir sur le yacht de ses amis millionnaires car il sera de retour en août… Herman et Baroso (non élus par les peuples, c’est quand même fort) ont été habillés pour l’hiver. Cette vidéo aura un grand succès…

 

 

Revue de Presse par Pierre Jovanovic  www.jovanovic.com

23:18 Écrit par Junior dans l'Euro | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

12/06/2012

L’Union Européenne dirigée par les USA

Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) nous confirme que l’Union Européenne n’arrive pas à prendre de décision à 27, laissant ainsi les États-Unis décider à leur place. Jusque là, rien d’illogique puisque l’U.E est une création américaine…

20:20 Écrit par Junior dans l'Euro | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |