08/06/2012

L’image et la vidéo de la semaine : le transit de vénus 2012


Venus-Transit-Hinode

Comme je le décrivais avec force de détails, le transit de vénus a eu lieu et tout s’est bien passé… Il fallait que votre Guru choisisse, parmi toutes les belles images de Vénus traversant la face du Soleil, la plus impressionnante et je pense l’avoir trouvé. Il y a bien sûr la très belle vidéo de la NASA, via les images du satellite Hinode, que votre Guru a placée hier dans la partie Vidéo de la semaine (dans la barre latérale droite) et que je replace ci-dessous.

Revenons à l’image d’entête (clic pour agrandir), elle présente Vénus à son entrée dans le disque du Soleil, prise par la sonde Hinode de la NASA / JAXA (agence spatiale japonaise) le 5 juin. Le niveau de détail est à couper le souffle. La présence de l’anneau autour de Vénus est due à la diffusion et à la réfraction de la lumière du Soleil qui passe à travers la partie supérieure de l’atmosphère vénusienne. Vous pouvez également voir la texture sur la surface du Soleil (en réalité des paquets de gaz chaud s’élevant et de gaz froid retombant) et de belles et larges protubérances du Soleil, de la matière levée contre la gravité massive du Soleil, par son champ magnétique.

C’est une planète entière, d’à peu près la même taille que la Terre, à environ 40 millions de kilomètres de notre planète, rétroéclairée par une étoile à 110.000.000 km et 100 fois plus grande que Vénus !

Le transit de Vénus 2012 par le satellite SDO de la NASA (Vidéo de la semaine) :
 

L’image d’entête à partir de la NASA : Hinode Views the 2012 Venus Transit.

Source: Gurumed

12:25 Écrit par Junior dans système solaire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Pédophilie: Parce qu'il dit la vérité, Laurent Louis est inculpé


 

loulou.jpgIl avait défrayé la chronique en publiant une longue liste de personnes qui étaient soit-disant en rapport avec l’affaire Dutroux et un éventuel réseau, mais également en mettant en ligne des photos de l’autopsie de deux petites victimes: Julie et Mélissa.  Bien sur, il y a ses détracteurs et ceux qui le soutiennent, et à première vue, les détracteurs ont gagné! 


Le député Laurent Louis a été inculpé ce jeudi midi pour recel, diffusion de textes révélant l’identité d’une victime ainsi que pour calomnie.

C’est le député lui-même qui l’annonce à l’instant sur son compte Twitter. « Ce midi, j’ai été inculpé par le juge d’instruction Anciaux », écrit Laurent Louis en affirmant qu’il aurait pu garder cela secret s’il l’avait souhaité. « Je préfère jouer la carte de la transparence », poursuit-il. »A la fin de l’audition, le juge m’a inculpé du chef de recel (détention de pièces du dossier Dutroux), de diffusion de textes révélant l’identité d’une victime d’infraction visée au chapitre 5 du Code pénal », ajoute-t-il. « Le dernier chef d’inculpation est la calomnie à l’égard du journaliste du Soir, Metdepenningen ».

Tout a commencé en avril dernier. Laurent louis, ancien membre du Parti populaire (PP), avait diffusé une liste de prétendus pédophiles, parmi lesquels figuraient des hommes politiques, des magistrats, des journalistes et des policiers belges. Le député estimait notamment que les parents de Julie et Mélissa avaient été « achetés ». Jean-Denis Lejeune avait alors déposé une plainte contre Laurent Louis qui avait entre temps diffusé des détails sur l’autopsie des deux fillettes sur son blog avant de dévoiler des photographies confidentielles pendant une conférence de presse.

ici & ici

 

Source: Globalpresse

12:23 Écrit par Junior dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Dieudonné s’entretient avec Islam & Info

12:22 Écrit par Junior dans dieudonné | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Enfin, un entretien avec Jacky !

12:21 Écrit par Junior dans dieudonné | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

06/06/2012

Le barrage géant de Belo Monte sème le désarroi en Amazonie

amaz.jpg

 

 

Au coeur de l'Amazonie brésilienne, une légion de huit mille travailleurs et des centaines de camions et d'engins construisent le troisième plus grand barrage au monde, une oeuvre colossale qui provoque le désarroi des indiens sur les rives du fleuve Xingu.

© reuters.© epa.© epa.© reuters.

Au moment où le Brésil s'apprête à accueillir fin juin le sommet de l'ONU Rio+20 sur le développement durable de la planète, la centrale hydroélectrique de Belo Monte, d'un coût de 13 milliards de dollars, est l'exemple des dilemmes de la sixième économie mondiale. D'un côté, le Brésil a réussi à réduire drastiquement la déforestation de la forêt amazonienne et affirme avoir la source énergétique la plus propre parmi les grandes économies. De l'autre, il a lancé de gigantesques projets d'infrastructure, dont des barrages et des routes en Amazonie. 

Belo Monte a gagné une notoriété mondiale avec la campagne menée contre le barrage par des célébrités comme le chanteur Sting et le réalisateur à succès de Titanic et d'Avatar, James Cameron. Un survol du Xingu, un des principaux affluents de l'Amazone long de 2.000 km, parsemé d'îles et encerclé de forêt, permet d'observer les travaux avançant à grande vitesse sur trois immenses chantiers, dans une chaleur moite. 

Au coeur de l'Amazonie
Quelque 900 camions et équipements lourds vont et viennent dix-sept heures par jour. A la fin de l'année, il y aura 12.000 ouvriers travaillant jour et nuit, et 22.000 en 2013. La première turbine entrera en opération en 2015 et la dernière en 2019. Le début des travaux, il y a un an, a fait exploser la ville d'Altamira, à 40 km du barrage, reliée au reste du pays par la Transamazonienne, cette route qui traverse de part en part l'Amazonie et n'est asphaltée que sur quelques kilomètres. 

La population de 100.000 habitants a augmenté de 50%, les services de santé et d'éducation sont débordés, les coupures d'électricité de plus en plus fréquentes et le trafic chaotique, explique Vilmar Soares, coordinateur de Fort Xingu, une association regroupant commerçants, organisations de quartiers et les Eglises. Quelque 6.000 familles se préparent à abandonner leurs maisons qui seront inondées. 

"Je ne veux aller nulle part ailleurs", se lamente Helinalda de Lira Soares, au côté de ses trois petits enfants, bien qu'elle vive dans un quartier de "palafitas", ces baraques sur pilotis, devant un dépôt d'ordures. Ni elle ni ses voisins ne savent où ils iront. "Les travaux avancent vite mais les oeuvres sociales pour la ville et les communautés vont très lentement", dénonce Helinalda. 

"On se sent très menacés" 
Le consortium hydroélectrique et le gouvernement se sont engagés à financer le développement régional et les communautés indigènes, la construction d'écoles et d'hôpitaux. Le barrage aura une puissance de 11.233 MW (près de 11% de la capacité installée du pays), inférieure seulement aux barrages des Trois Gorges en Chine et à celui d'Itaipu, à la frontière du Brésil et du Paraguay. Il inondera 502 km2, doublant l'espace occupé aujourd'hui par le fleuve. 

Aucune terre indigène ne sera inondée mais les 2.000 indiens vivant dans la région du Xingu peuvent pâtir de la baisse du niveau du fleuve. "Nous vivons de la pêche et nous allons subir un assèchement bien plus grand du fleuve. On se sent très menacés", a dit Marino Felix Juruna, fils du chef de la communauté Paquiçamba, qui regroupe soixante familles de l'ethnie Juruna, à trois heures d'Altamira par barque rapide. 

Déforestation monstre
En arrivant au village, sur une petite colline surplombant le fleuve, on est surpris de découvrir à côté de l'unique petite école, des antennes paraboliques flambant neuves et de nouvelles barques aux moteurs puissants, cadeaux de Norte Energia, le consortium public-privé chargé de la construction du barrage. "Comme les indiens étaient les seuls à représenter une menace pour les travaux, on les achète avec des barques et des biens", dénonce José Cleanton, coordinateur du Conseil indigène missionnaire (Cimi) de l'Eglise catholique. 

En autorisant les travaux, l'Institut de l'Environnement et la Fondation de l'indien, deux organismes publics, ont assuré que le barrage assurera un débit d'eau suffisant pour maintenir les écosystèmes et les populations traditionnelles. Jusqu'à présent, tous les grands travaux en Amazonie ont provoqué de la déforestation. Certains, toutefois, estiment que, cette fois-ci, ils pourraient être positifs. 

"La vie de ma famille s'est améliorée de 100%", explique Luci Cleide, une des mille femmes employées sur le site. Mais beaucoup craignent plus de dommages que de bienfaits. "Ils disent qu'il s'agit de grands travaux de développement mais cela n'a pas apporté plus d'argent à la population. Nous voulons nos rivières et la forêt", a déclaré Antonia Melo, un des principaux porte-parole du groupe Xingu Vivo qui regroupe écologistes et habitants hostiles au barrage.

 

Source: 7s7

11:35 Écrit par Junior dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

La Grèce en voie de tiers-mondisation

http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-Grece-en-voie-de...

11:32 Écrit par Junior dans l'Euro | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Olivier DelaMarche : "Ca se terminera par une récession aux Etats-Unis"

11:30 Écrit par Junior dans l'Euro, U S A. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Tunisie : les salafistes sèment la terreur

Il est beau, le printemps arabe !

Ces vidéos nous montrent le vrai visage des terroristes islamistes, traîtres et mercenaires armés par l'Occident et ses alliés - les dictatures corrompues et sanguinaires du Golfe... 

Après la Libye, bientôt l'instauration de la charia en Syrie après la destruction du pays ?

 

Le face à face est tendu. D’un côté, des étudiantes en jean-baskets. De l’autre, des salafistes qui bloquent la fac, dénonçant l’interdiction du port du Nikab intégral. Depuis que la Tunisie s’est libérée de son dictateur, toutes les franges de la société peuvent s’exprimer et notamment les extrémistes religieux qui rêvent d’imposer la charia. Les « barbus » comme on les appelle ici ,multiplient les coups de forces en testant la résistance de leurs adversaires. Pourquoi les autorités mettent-elles du temps à réagir ? Reportage à la fac de Tunis de Mannouba, où les salafistes campent jour et nuit jusque dans le bureau du recteur.

 

Reportage en Tunisie sur les agressions des salafistes et le non respect des lois. La religion est utilisée comme un outil contre la société.

http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/t...

11:29 Écrit par Junior dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Asselineau sur la Syrie et BHL !

François Asselineau, Président de l’Union Populaire Républicaine (un des rares partis à réclamer la sortie de l’Union Européenn) livre son analyse de la récente prise de position de François Hollande d’expulser l’ambassadrice syrienne. Il en profite pour nous parler de BHL en disant par exemple que "BHL n’est pas plus philosophe que je suis moine tibétin" !

http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/a...

11:25 Écrit par Junior dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

05/06/2012

Meeting de Salim Laïbi avec Dieudonné et Alain Soral

http://salimlaibi2012.fr

19:32 Écrit par Junior dans Alain Soral, dieudonné, France | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Japon: des dizaines de tonnes de sardines s'échouent mystérieusement

Japon: des dizaines de tonnes de sardines s'échouent mystérieusement dans un petit port de pêche, l'odeur dans la ville est pestilentielle


  japon.jpgDes dizaines de tonnes de sardines se sont échouées mystérieusement dans le petit port de pêche d'Ohara de la ville d'Isumi de la préfecture de Chiba au Japon ces 2 derniers jours.


Selon la presse locale les sardines ont commencé à s'échouer mystérieusement  le 3 juin vers midi jusque dans l’après midi du 4. Plusieurs dizaines de tonnes se sont ainsi accumulées dans le port et l'odeur dans la région est devenue pestilentielle.


Les images postées sur Tweeter révèlent l'ampleur du désastre, et les commentaires les accompagnant confirment que le petit port sera fermé jusqu’à demain pour pouvoir en assurer le nettoyage. Les pécheurs locaux sont abasourdis par le phénomène, et restent impuissant à expliquer les raisons de cette hécatombe mystérieuse.

Source: Nature alerte

 

19:29 Écrit par Junior dans Japon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |