31/10/2012

Qui veut la peau de Dieudo ?

Chers amis lecteurs et camarades d’Égalité et Réconciliation,

Ceci n’est pas un article conventionnel écrit de la main d’un journaliste professionnel, mais vous savez désormais qu’« un journaliste professionnel est obligatoirement une pute ! » (Alain Soral). Aussi devriez-vous préférer ce modeste témoignage d’honnêteté, sur un sujet que je connais un peu pour l’avoir vécu de l’intérieur : l’administration fiscale.

J’ai été, en effet, après mes études de droit et durant une courte période, inspecteur des finances publiques, et je veux réagir ici sur les nouvelles persécutions dont est victime le grand Dieudo !

Au moment même où ce court article est rédigé, Dieudonné vient de voir la 17ème chambre correctionnelle de Paris requérir à son encontre une peine de 20 jours de prison ferme pour avoir osé moquer la sacrosainte Shoah dans son drolatique sketch : « Shoahnanas ! »

Ce n’est pas tout, voilà que les impôts s’y mettent et réclament au meilleur humoriste de France la modique somme de 880 000 €, grâce à une manœuvre appelée « réévaluation des plus-values immobilières », alors même qu’on l’empêche de jouer ses spectacles et de distribuer ses films partout !

Il ne s’agit pas ici d’aborder le fond de l’affaire et de savoir si le fisc a raison ou tort, je vous en laisse seul juge. Je veux simplement expliquer aux lecteurs que l’administration fiscale n’est pas une institution neutre et impartiale mais qu’au contraire, elle est totalement tenue par l’oligarchie qui nous dirige ! Il s’agit même de son arme la plus efficace et il n’y a rien d’étonnant à voir l’Union européenne réclamer qu’on lui remette ce jouet.

Saviez-vous, par exemple, qu’en 2011, 117 des 120 inspecteurs généraux des finances publiques étaient membres du club Le Siècle ? (Voir le travail d’Emmanuel Ratier sur la question.)

Pour que vous compreniez bien l’importance de cette information, il faut que vous sachiez qu’un inspecteur des impôts, contrairement à ce que la majorité des gens pensent, ne choisit pas les personnes ou les sociétés qui sont contrôlées, ce sont les inspecteurs principaux sous la coupe des inspecteurs généraux membres du Siècle qui « orientent » l’ensemble de leurs travaux !

Officiellement, il s’agit de protéger les citoyens contre l’arbitraire des fonctionnaires mais en réalité, cela met à l’abri l’élite dirigeante du moindre redressement fiscal. Ainsi, après avoir fait cinq années d’études après le bac, on demande à l’inspecteur des finances de relancer des retraités et des étudiants en retard dans le paiement de leur redevance télé ! (Ceci est la pure vérité !)

Le pire dans tout cela, c’est que la majorité de ces fonctionnaires font tout ce qu’on leur ordonne de faire sans poser la moindre question ! Nous vivons dans un monde de finances noires, de caisses noires, d’agences noires, d’institutions détournées, de montages opaques… Mais le fonctionnaire des impôts n’en a pas conscience car il n’aborde même pas ces sujets-là lors de sa formation !

On lui dit qu’il vaut mieux qu’il se concentre sur ce qu’il fera le plus au quotidien, c’est-à-dire : persécuter ses compatriotes au service de la classe dirigeante !

Souvenez-vous que c’est Napoléon qui a créé l’administration française et qu’il l’a voulue à l’image de l’armée. C’est la raison pour laquelle le principe de l’obéissance hiérarchique est aussi observé et que le questionnement n’est pas du tout encouragé.

Oubliez l’image d’un Eliott Ness faisant tomber Al Capone, oubliez l’image du fonctionnaire incorruptible et zélé faisant trembler les puissants, cela n’existe que dans les films ! Ce qui existe dans la réalité, c’est l’instrumentalisation des fonctionnaires les plus naïfs et la promotion des plus serviles. Tout cela agrémenté, bien entendu, de discussions stériles et interminables autour de la machine à café ; et, si vous pouvez dire du mal de vos collègues c’est mieux !

Pour enfoncer le clou afin que nos camarades ne soient pas dupés : lorsqu’une personne célèbre et richissime se voit ennuyée pour ses déclarations fiscales, il s’agit toujours d’un chantage. Les exemples sont nombreux : Johnny et Doc Gynéco quand il fallait soutenir le géant de l’UMP, ou Yannick Noah quand il fallait soutenir le gouda du PS.

Ces exemples ont une autre fonction : rassurer le bon peuple afin qu’il se persuade que nul ne peut jamais échapper aux impôts. Quelle blague !

Pensez-vous vraiment qu’un inspecteur général membre du Siècle pourrait envoyer ses subalternes s’intéresser au patrimoine de son ami intime Jacques Attali ? Pourtant, lorsqu’on entend ses bonnes blagues sur les pantalons à une jambe, on est en droit de s’interroger sur la sincérité de ses déclarations fiscales !

Pourquoi croyez- vous que les ministres convoitent tous Bercy (ministère des Finances), avant même le quai d’Orsay (ministère des Affaires étrangères) ou le quai des Orfèvres (ministère de l’Intérieur) ? C’est simplement parce qu’ils y ont l’occasion de constituer des dossiers sur tous leurs adversaires politiques. D’ailleurs, n’oublions pas que Nicolas Sarkozy est devenu président de la République après être passé à l’intérieur et au budget, coïncidence ? Dans le domaine politique les règlements de comptes fiscaux sont monnaie courante !

Par ailleurs, souvenons-nous de ce que disait Alain Soral dans sa vidéo du mois de mai 2012, lorsqu’il commentait l’arrivée de François Hollande au pouvoir. Avec l’anticipation qui le caractérise, il nous prévenait qu’avec les socialistes, « l’anti-France serait institutionnalisée et l’anti-sionisme serait criminalisé comme jamais auparavant ».

Et bien nous y voilà ! Aujourd’hui se dire patriote ou simplement aimer son pays est qualifié de néo-nazisme ; et s’émouvoir du sort réservé aux Palestiniens ou des manipulations liées à la Libye et la Syrie fait de vous un horrible terroriste !

Il n’a pas été nécessaire au président d’Égalité et Réconciliation d’être extralucide pour nous faire cette annonce, il lui a suffi de regarder la liste des personnes qui composent notre gouvernement, et il était évident qu’avec Laurent Fabius aux Affaires étrangères, Manuel Valls à l’Intérieur et Pierre Moscovici aux Finances, il ne pourrait pas en être autrement !

Rappelons, pour mémoire, que toutes ces personnalités sont issues de la franc-maçonnerie et sont membres soit du Bilderberg, soit du CFR, soit de la Trilatérale, soit du Siècle, etc., et qu’il n’est donc pas surprenant qu’ils soient tous mondialistes, pro-UE, pro-US et sionistes. Enfin, à l’heure où les médias sous contrôle se gargarisent du nouveau tandem Bachelot-Pulvar ou s’émerveillent sur la jolie marinière d’Arnaud Montebourg, l’ancien gendarme et activiste Stan Maillaud vient de disparaître dans des conditions étranges et dans l’indifférence des journalistes la plus totale ! (Voilà ce qu’il en coûte d’affronter la pédocriminalité de réseaux à visage découvert !)

Au passage, on peut faire la remarque suivante : si nous sommes au pays des droits de l’homme et de la liberté d’expression, pourquoi ai-je si peur de signer ce bref exposé de mon vrai nom ? Je ne fais pourtant ici qu’énoncer ce que tout le monde sait ou devrait savoir ! Cela en dit long sur l’état de notre démocratie qui devrait être, selon l’expression consacrée d’Abraham Lincoln (le chasseur de vampires oui, c’est bien lui !) : « Le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple ! » et qui est en réalité le pouvoir d’une minorité dominante, par les médias, contre le peuple !

Aussi, chers amis lecteurs et camarades d’E&R, soyez courageux, battez-vous pour vos idées, continuez à soutenir les honnêtes hommes et femmes que sont Alain Soral, Étienne Chouard, Marion Sigaut, Piero San Giorgio… Continuez à réclamer la vérité sur la disparition de Stan Maillaud, et continuez à appeler leur projet de dictature mondiale par son joli N.O.M. 

Et puis, si vous voulez vous en payer une bonne tranche, car « il faut bien rigoler, c’est tout ce qui nous reste ! », allez voir le nouveau spectacle de Dieudo, Foxtrot ou son dernier film,Métastases, en cela vous l’aiderez déjà à résister aux diverses pressions qui s’exercent sur lui.

Merci à tous, veuillez excuser le style peu académique de cet article, qui ne contient guère de révélation ; mais sachez que cet exercice a été des plus salutaires pour son auteur car un fonctionnaire est soumis au devoir de réserve et n’a donc pas le droit de s’exprimer sur son métier.

C’est uniquement parce que j’ai quitté le côté obscur de la force que je peux témoigner ici, et j’encourage tous les fonctionnaires à abandonner les institutions corrompues qu’ils protègent par leur lâcheté et leur soumission !

Un rat de laboratoire, comme vous.

 

 

En savoir plus sur le club "Le Siècle" :

 

Retrouvez Dieudonné sur Kontre Kulture !

 

 

 

La BD "Yacht People" en vente uniquement chez Kontre Kulture et la Dieudo-Shop

 

19:15 Écrit par Junior dans dieudonné | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.