24/04/2012

Conférence de Salim Laïbi sur l’affaire Merah

Avec la Participation d’Alain Soral

 

Il est de plus en plus évident que les autorités officielles mentent ouvertement au peuple. Depuis déjà quelques années, les statistiques, les sondages, les chiffres du chômage sont escamotés. Les affaires d’état camouflées et enterrées profondément quelles que soient leurs gravités. Il est question clairement de manipuler la réalité à des fins de propagande et de gestion des masses. La dernière affaire M. Merah est une nouvelle étape franchie dans cette volonté de subversion et de mensonge continu de l’exécutif qui utilise les médias comme vecteur docile. Malgré les chiffres clairement nuls concernant le risque islamiste européen délivrés par le rapport Europol 2011, la DCRI continue sa campagne de propagande et de terrorisme du peuple jouant parfaitement la partition américaine du choc des civilisations post 11 septembre 2001. Cette conférence est là pour explorer cette affaire dans ses moindres détails. Effectivement, les contradictions sont extrêmement nombreuses et troublantes. Le comportement aussi bien des unités de la police ou des politiques a été des plus atypiques, choquant bon nombre de professionnels de la police et de la gendarmerie aussi bien au plan local qu’international. Que s’est-il réellement passé à Montauban et Toulouse ?

J’en ai parlé à la conférence sur l’affaire M. Merah. Squarcini, le patron de la DCRI, est impliqué dans les affaires du cercle Wagram, où la Brise de Mer sévissait (mafia corse). Comment croire des gens de cette sorte, de cet espèce ? Comment leur donner la sécurité du pays alors qu’ils fricotent avec le grand banditisme etc. ?

Aidez Salim Laïbi :

http://salimlaibi2012.fr/nous-aider/

http://salimlaibi2012.fr/wp-content...

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Conference-de-Salim...

11:55 Écrit par Junior dans Alain Soral, France | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Commentaires

Il est difficile de connaître la vérité, on a du mal à imaginer que trois enfants aient pu être sacrifié de cette façon. Concernant les militaires (2 musulmans et un chrétien) par contre, on peut être sûr que les commanditaires n'ont pas hésité une seconde.

Écrit par : L'Etendard | 24/04/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.