13/04/2012

Russie : des caméras cachées photographient des panthères extrêmement rares

arabashevskii a été photographié au sein de la réserve naturelle de Kedrovaya Pad, une ère protégée de 179 kilomètres carrés située à la frontière entre la Chine et la Corée du nord (Crédit photo : WWF-Russie / ISUNR)

 

Une étude menée sur les panthères de Chine en Extrême-Orient russe révèle des images inédites des félins capturées au moyen de caméras cachées. Un léger espoir pour les organisations environnementales qui surveillent l’évolution de cette population extrêmement menacée. 


Moins de 40 panthères de Chine, c'est tout ce qu'il resterait à l’état sauvage dans le monde entier de cette espèce considérée comme en voie critique d’extinction. L’ensemble de félins subsiste actuellement en Extrême-Orient russe mais les menaces qui pèsent sur eux sont omniprésentes. Pour surveiller de près l’évolution de la population, un projet d’expertise a donc été mené au cours des 6 dernières années incluant notamment l’utilisation d’appareils photos et caméras cachées.

L’étude a été conduite par des experts de différentes organisations et institutions regroupant la WWF-Russie, l'Institut de l’utilisation durable des ressources naturelles, et l’Académie des sciences de Russie. Le protocole a consisté à analyser les images et séquences vidéo de caméras dissimulées dans des réserves naturelles dont celle de Kedrovaya Pad, une aire protégée de 179 kilomètres carrés située à la frontière entre la Chine et la Corée du nord.

Grâce à ces données, les chercheurs ont pu étudier les panthères de Chine dans leur habitat naturel et récolter les informations nécessaires à l’élaboration d’une stratégie de conservation de l’espèce. Les images prises par les pièges photographiques révèlent une tendance plutôt positive au développement de la population de félins. Contre toutes attentes, celle-ci aurait tendance à croitre légèrement. Une des caméras cachées dans la zone d’évolution des panthères aurait ainsi capturé des clichés de huit individus différents.

Les panthères de Chine, également connues sous le nom de panthères de l’Amour se répartissent sur trois sites naturels le long du fleuve Amour à la frontière entre la Russie et la Chine. Cette sous-espèce de panthères bien qu’experte en matière de chasse et résistante au climat difficile de la région, reste extrêmement vulnérable aux activités humaines qui menacent son habitat. L’exploitation forestière, la conversion des terres au profit de l’agriculture et le braconnage ont réduit son territoire d’environ 80%.

Découvrez les photos de panthères de Chine capturées par les caméras cachées sur Maxisciences

 

http://www.maxisciences.com/panth%e8re-de-chine/russie-de...

17:27 Écrit par Junior dans le monde animal. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.