06/03/2012

L'incroyable histoire de Toola, la mère adoptive des loutres

Toola, une loutre de mer, a élevé, à elle seule, treize petits qui n'étaient pas les siens. Ici, un spécimen de loutre de mer
 

L'instinct maternel est, décidément, un drôle de sentiment. Toola, une loutre de mer californienne, a élevé à elle seule plus d'une douzaine de petites loutres orphelines. Mais elle s'est éteinte dans son aquarium, samedi 3 mars, dans la soirée.

Cette loutre a, non seulement, élevé treize bébés loutres mais elle a également permis de changer la façon dont les scientifiques s'occupent des petits orphelins. Toola est arrivée à l'aquarium de Monterey Bay en juillet 2001 après avoir été découverte, enceinte et atteinte de toxoplasmose, à Pismo Beach. Cette infection, développée par les chats et assez commune chez les loutres, est due à un parasite qui avait commencé à infecter le cerveau de Toola, causant des convulsions.

L'équipe de vétérinaires de l'aquarium n'a pu lui permettre de vivre toutes ces années que grâce à une dose de phenobarbital, administrée deux fois par jour. Cependant, à cause de cette maladie, elle n'a jamais pu être relâchée dans la nature... ce qui s'est avéré bénéfique pour les chercheurs. Environ un mois ou deux après son arrivée, Toola a donné naissance à un bébé mort-né. Coïncidence : Alison Barratt, porte-parole de l'aquarium, explique que "au même moment, nous avons reçu un petit d'environ deux semaines. On s'est dit, pourquoi pas ? Voyons ce qui se passe si on le met avec Toola".

Cette dernière n'a alors pas hésité une seconde et s'est occupé du petit comme s'il était le sien, lui apprenant tous les rudiments permettant la survie d'une loutre dans l'océan. De cette façon, le petit, devenu adulte, a pu être relâché dans la nature et s'est exceptionnellement bien adapté à son environnement. Il est désormais à la tête de tout un groupe de loutres sauvages dans le Pacifique. Au total, Toola a élevé 13 petits qui n'étaient pas les siens, environ cinq mois chacun. Sur les 13, deux sont toujours dans l'aquarium, encore un peu jeunes pour être relâchés. Cinq se reproduisent le long du littoral et contribuent à la perpétuation de l'espèce. Et six sont sortis du radar de l'aquarium, soit ils se sont débarrassés de leur traceur, soit ils sont morts.

Un modèle pour mieux élever les loutres orphelines

Par ailleurs, Toola a également permis la mise en place d'un programme qui vise à développer ce phénomène de mère adoptive chez les loutres. Steve Shimek, directeur du Otter Project, précise que "Toola a été celle qui nous a soufflé la solution sur la façon d'élever les loutres orphelines : laisser une loutre s'en charger". Cela devrait permettre également la sauvegarde de l'espèce, qui s'est pratiquement éteinte il y a un siècle, à cause de la chasse. Actuellement, 2.700 loutres peuplent les eaux de la côte californienne, contre 17.000 à l'origine. Toxoplasmose, pollution, le changement climatique et les requins sont maintenant les raisons majeures de leur diminution.

Mais le San Francisco Chronicle précise que Toola a également attiré l'attention des politiques, notamment Dave Jones, donnant naissance à une législation. La loi, signée en 2006, a permis de créer une case à cocher pour les dons pour les loutres de mer sur les feuilles d'impôts. Au total, plus d'un million de dollars ont été récoltés pour aider la recherche et la protection des loutres.

L'animal le plus important depuis la création du programme

Toola s'est éteinte samedi soir à l'âge de 15 ou 16 ans, alors qu'elle s'occupait encore de son dernier petit. Karl Meyer, coordinateur du Programme de recherche et de conservation des loutres de mer de l'aquarium de Monterey Bay a déclaré que "Toola était le meilleur modèle qu'on puisse avoir".

Elle est décrite comme l'animal le plus important depuis la création du programme, 28 ans plus tôt. Avant elle, les orphelins était récupérés par l'aquarium mais s'acclimataient rapidement aux gens et ne pouvaient plus être relâchés dans l'océan.

http://www.maxisciences.com/loutre/l-039-incroyable-histo...

13:35 Écrit par Junior dans le monde animal. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.