02/02/2012

Le FMI exige que la Grèce baisse son SMIC de 751 euro à 600 euro !

Une mission en Grèce menée par la Troïka : ( Commission européenneBanque Centrale Européenne ;Fonds Monétaire International ) veut réduire le salaire minimum du pays à 600 euros par mois, au lieu de  751 euros. Les trois institutions,( BCE FMI UE ) ont tapé du poing sur la table en fixant les conditions afin qu’Athènes puisse bénéficier des fonds de l’UE. Sont également éxigées des réformes comme l’abolition des conventions collectives et la facilitation des licenciements. Ils demandent pas d’abolir les syndicats, mais c’est tout comme !

 

 

smicgrece.jpg 

                    on comprends mieux les manifestations en Grèce

 

Les fonctionnaires de la troïka ont rejeté une proposition de loi de l’exécutif de la Grèce qui visait à geler les salaires du secteur privé pour trois ans. geler les salaires en Grèce ne suffit pas : il faut selon Bruxelles abolir les primes et réduire les salaires. Des coupes salariales franches sont demandées. Si à l’avenir de telles mesures venaient à ètre éxigées dans toute l’Euro zone , y compris la France, on a peine à imaginer les réactions violentes, les grèves que cela pourrait provoquer. 


En imposant la rigueur germanique, Bruxelles est en train de tuer le lien démocratique qui pouvait unir les nations à l’Euro et à l’UE. Et si c’était là le vrai but allemand ? Détruire l’ Euro dont ils ne veulent plus  sans ètre accusés d’en ètre responsables.

http://zebuzzeo.blogspot.com/ 

 
 
 

09:54 Écrit par Junior dans l'Euro | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.