18/01/2012

“La Grèce est insolvable et va faire défaut sur ses dettes”


2012-grec.jpgC’est ce qu’a déclaré Edward Parker, directeur de l’agence de notation Fitch. ” Le pays le plus endetté de la zone Euro est probablement incapable d’honorer ses obligations de 14,5 Milliards d’Euros qui arrivent à échéance le 20 Mars“, a t’il déclaré lors d’une interview à Stockholm aujourd’hui. Les efforts pour aménager un accord avec le secteur privé sur la manière de gérer les obligations de la Grèce constitueront néanmoins un défaut de paiement pour Fitch. “Les engagements dits du secteur privé compteront comme un défaut, c’est clairement un défaut dans nos livres.”

 

Si Fitch considère qu’il y a défaut de paiement de la Grèce,  il ne sera plus possible d’arrêter le raz-de-marée des produits dérivés, les Credit Default Swaps, qui ont été contenus jusqu’à présent en évitant ce terme juridique, remplacé par ré-aménagement de la dette ou autres termes politiquement corrects. Mais ces qualificatifs proprets ne font pas les affaires de ceux qui ont couvert leurs prêts par des CDS, ou qui ont joué le défaut de la Grèce avec levier. Les uns doivent mettre une perte sèche dans leurs livres de compte sans pouvoir être remboursé par l’assurance, les autres perdent leur mise et le pactole espéré.

 

Le défaut de paiement de la Grèce pourrait donner le coup de grâce à Unicredit, dont la chute pourrait être lourde dans les comptes d’autres banques, notamment françaises.

“il faut bien comprendre que dans ce que l’on qualifie de « shadow banking », l’interdépendance est telle que la faillite d’une seule grande banque provoquera une véritable onde de choc. La faillite de plusieurs grandes banques entraînera inévitablement la désintégration de toute la sphère financière au niveau mondial.” écrivait récemment Pascal Roussel.

La déclaration de Fitch Ratings a amené un plongeon de l’Euro et du fait de l’envolée du Dollar, une chute des Métaux Précieux exprimés en USD.

Si l’agence Fitch est anglo-américaine à l’origine, le groupe français Fimalac en a pris le contrôle en 1997. Le Président de Fitch est le français Marc Ladreit de lacharrière,  énarque de la promotion “Robespierre”. De 1989 à 1993, il est membre du comité de direction du Groupe Bilderberg et préside aujourd’hui sa section française. On voit que dans la crise de l’Eurozone, ces gens-là ne se contentent pas d’un second rôle. Non seulement, ils se plaisent à être scénaristes et metteurs en scène, mais il leur faut aussi monter sur scène pour relancer l’intrigue.

 

Source: liesi

 
 
 

15:35 Écrit par Junior dans l'Euro | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.