08/01/2012

De la viande de cétacés de plus en plus au menu dans les pays pauvres

illustration-une-baleine_39727_w460.jpgEn compilant de nombreuses sources documentaires, des écologistes américains et canadiens ont récemment établi un rapport sur la consommation de viande de mammifères marins dans les pays du sud, touchés par la raréfaction du poisson.

"Traditionnellement, on pense au Japon ou aux indigènes de l'Arctique en tant que grands consommateurs [de viande de cétacés], et ils le sont… Mais cela ne s’arrête pas là", commence Martin Robards, de la Wildlife Conservation Society, en Alaska. Avec Randall Reeves d’Okapi Wildlife Associates, au Québec, ce spécialiste a compilé quelque 900 sources d’information et émis le premier rapport exhaustif sur les types et le nombre de mammifères marins consommés chaque année.

Leur constat : si la chasse à grande échelle a diminué au cours des 40 dernières années, en revanche, dans les pays pauvres, la baisse des captures de poissons côtiers a conduit les gens à chercher d'autres sources de protéines. "Il s'agit en fait d'un problème de viande de brousse", explique Robards.

Afrique occidentale, Madagascar, Sri Lanka, Inde, Birmanie, Philippines, Pérou, Brésil, Colombie, Trinidad… : toutes régions du Monde confondues, de la chair d’au moins 92 espèces de cétacés parmi lesquels des dauphins a été mangée par des humains entre 1970 et 2009. Une hausse de la consommation également attribuable à l’augmentation des prises accidentelles de mammifères marins dans des engins de pêche, toujours plus meurtriers

 

Source: Maxisciences

18:52 Écrit par Junior dans le monde animal. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.