03/01/2012

L'Iran ne veut plus du porte-avions américain à ses portes


L'Iran prendra des mesures en cas de retour dans le golfe Persique d'un porte-avions américain, a prévenu mardi le chef de l'armée iranienne. Le navire avait quitté la zone fin décembre en raison d'une série d'exercices militaires iraniens. 

"L'Iran ne réitérera pas sa mise en garde (...). Le porte-avions de l'ennemi a été déplacé dans la mer d'Oman en raison de nos exercices militaires. J'insiste sur le fait que le porte-avions américain ne doit pas revenir dans le golfe Persique", a-t-il dit à l'agence de presse Irna. 

Cet avertissement survient dans un climat de grande tension entre Téhéran et l'Occident. La pression sur la République islamique, soupçonnée de chercher à se doter de l'arme nucléaire sous couvert d'un programme civil, s'accentue. 
Nouvelles sanctions 

Le président américain Barack Obama a donné son feu vert samedi à de nouvelles sanctions contre l'Iran, l'un des premiers producteurs pétroliers au monde, afin de convaincre Téhéran de cesser sa production d'uranium enrichi. 

L'Iran, qui dément chercher à se doter de l'arme nucléaire, avait menacé mardi dernier de fermer le détroit d'Ormuz à la navigation si les puissances occidentales décrétaient un embargo sur ses exportations de pétrole. Téhéran est finalement revenu lundi sur cette déclaration. 

19:02 Écrit par Junior dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.